L'histoire de la ville de Pula remonte à près de 3 000 ans, l'époque où le tribu des Histres occupait ces territoires. De l'époque romaine la ville conserve l'amphithéâtre romain de Pula.. Du XIVe siècle, la ville appartint à Venise qui la fit fortifier par l’ingénieur militaire français Antoine de Ville. Beaucoup plus tard, Pula fut une ville importante d'Autriche-Hongrie. Profitant de sa situation idéale sur la mer Adriatique, elle fut base navale militaire de la marine austro-hongroise, station d'observation céleste et siège du ministère de l'hydrographie. À l'issue de la Première Guerre mondiale, les troupes italiennes occupèrent Pula, qui devint italienne comme le reste de l'Istrie. Après la Seconde Guerre mondiale, en mai 1945, la ville fut prise par les troupes yougoslaves, et fut intégrée à la Croatie, comme le reste de la péninsule istrienne. Aujourd'hui Pula appartient à la Croatie et elle représente la plus grande ville de l'Istrie et un fort centre touristique.

(SOURCE:www.pula24.com)

Temple d'Auguste

Le temple d'Auguste, élevé sous son règne, est situé au Forum. Il est dédié à la déesse Rome et à Auguste, l'empereur de Rome. Sa construction s'étend de l'an 2 av. J.-C. à l'an 14 apr. J.-C., quand Auguste mourut. Il possède une structure classique typique des temples romains. Quant à sa fonction, elle changeait au cours des siècles: à la fin de la période païenne  antique, le temple a servi un certain temps d'église, puis de silo à grain. Au tout début du XIXe siècle, il abrite le premier musée lapidaire antique. En 1944. g. il a été directement touché par une bombe aérienne qui l'a presque entièrement détruit. Il a été reconstruit par les archéologues italiens entre 1945  et 1947. Aujourd'hui on peut voir dans le temple d'Auguste une exposition thématique modeste mais de bonne qualité, intitulée "La plastique lapidaire statuaire antique". On suppose que le temple d'Auguste avait son jumeau qui occupait la partie septentrionale du Forum. Malheureusement, il n'en reste qu'un mur, imbriqué sur la face arrière du palais communal. On suppose qu'il fut construit en même temps et dans le même style que celui d'Auguste et - selon la tradition -  fut appelé le temple de Diane.

La Porte d'or

"Zlatna vrata"  - La Porte d'or, fut érigée entre l'an 29 et l'an 27 av. J.-C. par la famille patricienne des Sergiens, en l'honneur de trois des membres de la famille ayant exercés de hautes fonctions dans la ville de Pula. L'arc de triomphe s'appuyait directement sur la porte de la ville même - Porta Aurea, qui doit son nom au fait qu'elle était richement décorée et que ses détails ornementaux étaient en or. Au début du XIXe siècle, la porte et les remparts ont été partiellement détruits pour permettre d'agrandir la ville au-delà des limites des murailles romaines. D'ordre corinthien, l'arc reflète une influence très forte de l'hellénisme et d'origine d'Asie Mineure, surtout au niveau des techniques et aux motifs de décorations utilisés  L'arc de triomphe des Sergiens a été conçu de façon à ne pouvoir être contemplé que de l'Ouest, car il s'appuyait à la Porta Aurea. C'est pour cela que sa face orientale est beaucoup plus pauvre de réalisation et exempte de décoration.
Aujourd'hui, la petite place face à l'arc de triomphe offre beaucoup de spectacles culturaux, théâtre et évènement musicaux. La rue des Sergiens, ancien decumanus romain, est pleine de petites boutiques et de marchands de glaces.

Porte d'Hercule

La porte se situe entre deux forteresses médievales et porte une représentation de la tête d'Hercule. 

Hôtel de ville

Le bâtiment qui accueille l'Hôtel de ville fut construit en 1296. On se servit des vestiges d'un des deux autres temples romains pour réaliser ses fondations. Par la suite, il connut nombres de rajouts et de transformations. Ce qui en fait un monument aux multiples influences composé d'une façade romane, une autre de style Renaissance, un balcon baroque et un bas-relief gothique.

Église et monastère franciscain

L'église et le monastère datant du XIVe siècle se trouvent sur une colline et ils sont consacrés à San François d'Assis. Remarquez le beau portail du monastère décoré de motifs floraux qui tèmoignent d'une grande habileté artistique.

(SOURCE:www.pulainfo.hr)

  • Pula, Croatie - Histoire et la culture - Photo 1
  • Pula, Croatie - Histoire et la culture - Photo 2